Si le climat social semble s’être amélioré dans les entreprises, la motivation elle, est en baisse, c’est ce qu’a révélé Cegos en début d’année.

Les résultats de cette enquête sont particulièrement intéressant, car ils indiquent un point important sur le Bien-être des salariés : la motivation.

Jusqu’à maintenant, les actions se poursuivent afin d’améliorer le climat social et le « Bien-être » dans les entreprises. Même si la motivation est pointée du doigt, les manœuvres et actions restent maladroites. On sème quelques actions positives en organisant quelques pots par ci, par là, en encourageant le dialogue avec les managers etc. Même si ces initiatives sont appréciées, il n’en demeure pas moins que l’on passe à côté de l’origine du problème, selon moi.

Spiritualité, la solution au manque de motivation

Un malaise en entreprise qui trouve son origine dans une quête vieille comme le monde

De tous temps, l’homme a cherché à comprendre la place qu’il occupait dans le monde, dans l’univers, etc…Aujourd’hui, il s’interroge en particulier sur sa place dans son travail…et la place de son travail dans la société (sa contribution au monde). Ou plutôt, il ne s’interroge pas forcément…mais son mal-être indique un besoin insatisfait. A votre avis, pourquoi dans toute civilisation la notion de relation entre l’homme et l’univers, son environnement est-elle devenue prépondérante ? Les dieux permettaient dans nombre de civilisations de compenser cette part en nous qui recherchent du sens.

La spiritualité n’est pas rattachée à une croyance religieuse spécifique. C’est la réponse à notre quête de sens. C’est donner un sens à sa vie. C’est la sensation de quelque chose qui nous dépasse, le fait de reconnaitre l’univers en nous, de se sentir à la fois grand et petit, de rechercher le divin (et non Dieu !), le sacré en tout. Donner du sens, avoir des valeurs, donner à sa vie une dimension précieuse, sacrée, voilà ce qu’est la spiritualité !

La spiritualité est de plus en plus au cœur de nos vies. Qu’on le veuille ou pas ! Elle se manifeste dans des engagements envers notre planète (déploiement d’actions pour le respect de la Terre), mais aussi à travers notre quête à mieux se comprendre, à  nous améliorer (expansion du développement personnel). Sans le vouloir, les actions déployées pour une amélioration du climat social en entreprise sont dans une voie spirituelle…mais non assumée, voilà le problème ! Alors en quoi la prise en compte de la spiritualité comme voie d’amélioration du climat social en entreprise est porteuse ?

La spiritualité est la réponse à la Quête de sens par excellence !

Derrière la motivation, il y a la quête de sens. Chercher à donner du sens à sa vie, qu’elle soit professionnelle ou personnelle, voilà une attitude spirituelle ! Or, pour l’instant, les problèmes de motivation sont traités selon un principe archaïque : celui du « je travaille pour vivre ». Quel magnifique leurre de croire encore que le travail n’est régi que par l’argent !!! Et je peux vous dire que je sais parfaitement de quoi je parle là, à la fois d’expérience personnelle et professionnelle.

Ma motivation ne passait pas par l’argent

J’ai été harcelée à mon travail, pression énorme, qui m’a permis une profonde remise en question. Je gagnais très bien ma vie. J’étais alors en couple, sans enfant. Mais être pressée, harcelée par des mails, être enfermée dans un bureau, seule avec mon manager pendant que celui-ci me hurlait dessus, répétant inlassablement «Ton comportement est inadmissible », alors même que je n’avais de cesse de lui demander de me dire ce qu’il avait à me reprocher (et n’obtenais aucune réponse) ! Je me souviens être rentrée alors un soir chez moi et m’être dit en regardant ma fiche de paie « tout ça pour ça ?! ». Résultats :

  1. j’ai tout fait pour que ce harcèlement soit reconnu juridiquement et il l’a été !
  2. Mais je savais aussi que je n’étais pas heureuse dans mon travail. Même si j’excellais dans mon travail, que mes managers étaient très satisfaits de moi…Bin moi, j’étais insatisfaite ! Il me manquait du sens ! Ce harcèlement et le licenciement qui en a suivi a été une opportunité pour moi de prendre le temps de redonner du sens à ma vie professionnelle.

La quête de sens au coeur de notre motivation

L’argent n’est pas la principale motivation. Elle apparaît dans les sondages déjà parce qu’on oriente la réponse en posant la question lol ! Puis, parce qu’on ne sait pas forcément quelle réponse donner… et c’est là le problème ! L’aspect financier n’est pas le seul critère à notre épanouissement professionnel. Alors on peut chercher au niveau relationnel avec les collègues, les managers etc…mais selon moi on tourne encore autour du pot. LA question, la vraie, c’est : « Quelle est ma contribution au monde ? » Cette question est inhérente à notre caractéristique de mortels. C’est parce que nous avons une finalité que nous nous posons ce genre de questions. Quelle trace vais-je laisser au monde ? A mes collègues ? Ma famille etc ? D’où la reconnaissance tant demandée ! On veut travailler pour être reconnu certes…mais surtout que l’on reconnaisse soi-même la valeur de notre travail ! Un travail qui demande de plus en plus à ses collaborateurs de s’investir devrait permettre de donner une orientation claire, un positionnement précis, une guidance dans ce sens.

Un bon dirigeant est un bon guide spirituel…et non un gourou

Les collaborateurs ne sont pas motivés car ils cherchent un guide. Un bon dirigeant est une sorte de bon guide spirituel selon moi…et non un gourou (qui nie votre liberté, votre libre arbitre etc). Et grâce à son rayonnement, il peut déterminer une direction commune dans laquelle chacun va pouvoir s’épanouir en pleine conscience, heureux de participer à un projet commun dans lequel il se sent porté, il contribue avec fierté, il s’épanouit et grandit. Nous recherchons tous une expansion !

Faire intervenir le Sacré dans l’entreprise comme axe de motivation

Le sacré est présent de plus en plus dans notre société. C’est ce qu’on observe dans toutes les formes d’engagement aujourd’hui, qu’il s’agisse d’engagement écologique, politique ou familial. Lorsque l’on s’engage (vraiment), c’est que c’est important pour soi. Le sacré, c’est ce qui est important, a de la valeur et des valeurs, est précieux, est lumineux. Or, désormais on travaille, mais on ne sait plus exactement en quoi c’est important. Pourquoi plutôt ce travail plutôt qu’un autre ? Cette entreprise plutôt qu’une autre ? Si cette question est posée en entretien, on le sait tous, on parle de valeurs…mais une fois l’entreprise intégrée…notre travail reflète-t-il les valeurs mentionnés ? Vraiment ?! Comment le ressent-on ?

Parler de Sacré dans l’entreprise, proposer à chacun de voir, trouver ce qui est sacré dans son activité, c’est permettre à chacun de se trouver un axe d’épanouissement de son Être (qui il est vraiment). Et c’est alors beaucoup plus fort, important, sacré, que tout le reste. On peut alors pleinement donner de Soi, sans frustration, peur, parce qu’on sait que c’est important pour notre épanouissement. Ce n’est peut-être pas la raison de notre collègue, mais c’est la nôtre. Alors, dans ce cas, vous me direz que c’est impossible à faire avec tous les collaborateurs d’une grande boite…Et bien si ! C’est possible ! Non pas en « travaillant » avec chacun sur le sens du travail, mais en atelier groupé, pour les aider à développer la spiritualité en eux, à développer la reconnaissance de leurs valeurs, de ce qui les épanouit, grandit.

En conclusion : le coaching spirituel est la solution avant gardiste au développement d’entreprises pérennes et florissantes.

Développer la spiritualité en soi, c’est reconnaître sa responsabilité dans ses actions, c’est s’engager vraiment. C’est établir plus de conscience dans son travail. C’est pouvoir à la fois donner plus de Soi, plus de valeurs, et mieux (en pleine conscience, avec le plaisir). En un mot, c’est retrouver de la motivation! Alors comment s’éveiller à la spiritualité ? Cette question est déjà un bon début, vous ne trouvez pas ? Pour le reste, le mieux c’est d’en discuter…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.