Empathes et Hypersensibles, vous êtes merveilleux et possédez un merveilleux pouvoir d'alchimie

Le plus grand défi des empathes et hypersensibles est de se perdre dans les énergies qu’ils ressentent et perçoivent. Ils ont ainsi du mal à définir les contours de leur Etre. Comment être en permanence connecté aux autres tout en restant connecté à soi-même ? Tel est le grand défi des empathes.

1. Empathes et hypersensibles : tous liés

Ce que les empathes et hypersensibles ressentent de manière innée, c’est cette connexion que nous avons tous. Nous sommes tous liés énergétiquement. Ainsi les émotions, le vécu des uns est celui de tous. C’est ainsi que les empathes et hypersensibles perçoivent le monde, dans cette interconnexion. Sauf, que cette interconnexion vibratoire est en eux, ils la portent, sans même en avoir conscience.Le souci et la difficulté est alors pour eux de vivre dans ce monde où tout semble dissocié (en apparence). Les comportements actuels des humains ont encouragé cette dissociation. C’est pourquoi les empathes et hypersensibles aujourd’hui ont du mal à s’adapter à ce monde.Ils soufrent alors de cette propre dissociation extérieure, qu’ils ne reconnaissent pas mais ressentent au plus profonde de leur âme. Ils sont alors à la fois englués dans la question et la réponse. Car ce sont eux qui portent intrinsèquement la réponse à cette dissociation.

2. Empathes et hypersensibles : ancrez-vous!

Le premier principal défi pour les empathes et hypersensibles est d’accepter de vivre ici, dans ce monde dissocié. D’accepter de voir, ressentir au plus profond de leur âme ces douleurs, souffrances et mal-être. Car c’est un don….En cherchant à fuir dans d’autres dimensions, dans le mental, la réflexion ou autres, ils ne font qu’eux-mêmes se dissocier de ce monde.Or, leur présence est attendue depuis longtemps…car ils sont la clé.La première chose à vivre….est donc d’accepter cette vie sur Terre, telle qu’elle est, avec tous ces ressentis, accepter aussi dans un premier temps de ne pas sauver tout le monde, accepter le négatif, les drames, les incendies…. Car si un empathe perçoit le mal être, il a aussi la possibilité de le transcender, de le transformer.L’empathe, l’hypersensible porte en lui le pouvoir de l’alchimie : la transformation des maux, de la négativité en positif, en lumière.Fuir, n’est donc pas la solution…

3. La voie du cœur

Mais un empathe ou hypersensible n’est pas forcément né dans des conditions lui permettant de se rappeler qui il est. Il peut donc avoir du mal à prendre conscience de son pouvoir d’alchimiste car on ne lui a pas permis d’être pleinement lui-même. On ne lui a pas appris à se respecter, à mettre des limites. Non pas, pour s’écarter ou se dissocier des autres…mais bien au contraire, pour vivre pleinement dans cette inter-relation.Un empathe et hypersensible doit se retrouver dans son cœur, dans son essence profonde….afin de pouvoir faire rayonner son pouvoir d’alchimie et de transformation.Mais c’est loin d’être évident ! Car les blessures qu’il ressent le touchent et peuvent entraver l’accès à son cœur, où réside son Être, au croisement de son âme et de son corps physique.L’empathe ou l’hypersensible a une tendance naturelle à se surprotéger, à ériger des mécanismes physiques, mentaux, spirituels, pour se protéger…Ne pas voir, ne pas entendre, ne pas sentir…pour ne pas souffrir.Mais avec cette surprotection, il se coupe de la nourriture de son ëtre : l’amour, le plaisir, la joie. Il se coupe également de son propre pouvoir intérieur, qu’il rejette inconsciemment…préférant voir ceux des autres que de reconnaitre son Trésor.La 2ème chose qu’il peut alors faire est de lacher prise….et d’accepter de se découvrir, d’apprendre dans la joie, le plaisir, le jeu… C’est en revenant enfant, qu’il peut tout lâcher et accéder à son Etre.En modifiant sa manière de regarder le monde, avec un regard d’enfant, libre de peur, de souci, de problèmes en tête il peut alors observer le monde changer, se transformer…par la puissance d’un nouveau regard neuf, bienveillant, naif…où demeure l’espoir.

4. La solitude, nécessaire

Un empathe ou hypersensible a particulièrement besoin de se retrouver régulièrement seul pour veiller à être bien nourri par son propre amour pour lui-même. Il veille ainsi en permanence à sa connexion à lui-même car celle-ci est fragile.Le plus gros défi d’un empathe ou hypersensible est de s’aimer avant toute chose…Envers et contre tout ce qu’il a fait, dit, entendu, perçoit chez les uns ou les autres.

Chers amis empathes, cultivez la joie, le plaisir, le jeu dans votre vie. Oubliez vos soucis, préoccupations ou autres qui n’ont aucun intérêt et ne font que vous engluer dans un mal-être et une dissociation avec vous-mêmes. Vous êtes venus jouir de cette vie, la célébrer, vous amusez, en tout temps, en tout lieu. Soyez tels des enfants qui viennent de naitre, et se découvre ! Découvrez votre corps…ce corps physique qui vous transporte. Honorez-le ! Honorez cette vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.